Delphine Grognuz

"Accepte ce qui est, laisse aller ce qui était, aie confiance en ce qui sera."

J’ai eu la chance d’effectuer mon stage propédeutique à l’hôpital communautaire de Bwindi. C’était une première pour moi de voyager et travailler en Afrique de l’Est. Je ne savais pas à quoi m’attendre et ça s’est révélée être une expérience fascinante et inoubliable.

Durant 4 semaines, j’ai vécu au rythme des différents services de l’hôpital. La médecine y est exercée dans une tout autre mentalité qu’en Suisse. Après quelques jours d’adaptation, j’ai pu me rendre utile et j’ai aidé les infirmiers pour des soins simples. J’ai été impressionnée par le calme que tous les soignants ougandais adoptent face aux cas frappants voir barbares. Les médecins ougandais m’ont également appris à relativiser sur la vie et la mort.

Parmi plusieurs cas difficiles, j’ai rencontré deux jeunes orphelins brûlés vifs dans leur village. Ces jeunes ougandais ont subi des soins locaux mais les brûlures laissent d’horribles cicatrices entre leur cou et l’épaule. Les fonds que nous cherchons leur permettront de bouger leur cou et tenir la tête droite. Une nouvelle vie pour ces jeunes garçons de 12 et 15 ans !

Je suis revenue de Bwindi enrichie et épanouie tout en voulant revivre une mission humanitaire qui m’a tant appris. Je décide donc, en collaboration avec Maxence, de lancer une collecte de fonds pour l’opération de ces garçons.

Tant que nous avons le privilège d’aider, aidons !